Yémen: plus de 500 enfants tués en plus de six mois de conflit

Écouter /

Le quartier de Faj Attan à Sana'a, au Yémen, est régulièrement frappé par des attaques aériennes. Photo OCHA/Charlotte Cans

Plus de 500 enfants ont été tués depuis le début du conflit au Yémen et 1,7 million sont exposés au risque de malnutrition. Selon le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), les enfants paient un lourd tribut de ce conflit surtout depuis plus d'un semestre.

 

Plus de six mois après l’intervention d’une coalition arabe pour lutter contre la rébellion des Houthis, le sort des enfants ne cesse de se dégrader au Yémen. Ils sont parfois au cœur des combats. Selon l'UNICEF, plus de 600 enfants ont été recrutés de force ou utilisés par l’ensemble des parties au conflit, soit « quatre fois plus qu’en 2014 ». Et les jeunes yéménites sont surtout « tués par les bombardements, mais aussi dans les combats dans les rues entre belligérants.

Christophe Boulierac, porte-parole de l'UNICEF : « Plus de 500 enfants sont morts et 702 enfants ont été blessés directement du fait des violences au Yémen, à la fois les bombardements, les combats de rue, etc. Cela n'englobe pas l'impact terriblement négatif que ce conflit a surtout sur les systèmes de santé sur l'accès à l'eau, sur la protection. Et sur les maladies, il y a clairement, il y a beaucoup plus d'enfants qui sont morts, qui ont souffert et qui souffrent encore des conséquences de ce conflit ».

Par ailleurs, 1,7 million d'enfants sont exposés au risque de malnutrition et dix millions de jeunes yéménites ont besoin d’une aide humanitaire urgente, selon l’Unicef.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève ; avec un extrait sonore de Christophe Boulierac, porte-parole de l'UNICEF)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...