TPIY : De retour de Sarajevo, le Procureur s'inquiète du manque de volonté politique des autorités

Écouter /

Serge Brammertz, Procureur du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie. Photo: ONU/Paulo Filgueira

Le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie a traité plus de 160 affaires depuis sa création, mais il reste encore plusieurs milliers dossiers à mener à terme dans les pays de l'ex-Yougoslavie, dont une majorité en Bosnie-Herzégovine.

Pour aider le secteur judiciaire local, le Bureau du Procureur a lancé de nombreux programmes de formation et met à sa disposition de nombreux autres outils pour aider à accélérer l'examen des dossiers.

De retour d'une récente mission à Sarajevo, Serge Brammertz, le Procureur du TPIY, fait le point sur le travail entrepris par son Bureau avec les autorités judiciaires et politiques de la Bosnie-Herzégovine.

Parmi les plus grands défis à surmonter : la recherche des personnes disparues, le manque d'appui politique et la réécriture de l'histoire.

(Interview : Serge Brammertz, Procureur du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie. Propos recueillis par Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...