Syrie: Ban ki-Moon encouragé par les signaux positifs de la conférence de Vienne

Écouter /

Le Secrétaire général de l’ONU Ban ki-Moon lors d’un point de presse ce samedi à Genève (photo: ONU/Jean-Marc Ferré).

Au lendemain de la réunion de Vienne consacrée au conflit syrien, le Chef de l'ONU a rappelé l'urgence d’accélérer tous les efforts diplomatiques pour mettre fin à la guerre et surtout de garantir l’accès humanitaire à travers le territoire syrien. Et au cours d'un point de de presse ce samedi à Genève Ban Ki-moon s’est dit « encouragé » par le résultat de la conférence de Vienne sur la Syrie.

 

Au sujet de la réunion de Vienne consacrée au conflit syrien, le secrétaire général de l'ONU a salué les efforts déployés par le secrétaire d’Etat américain John Kerry et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. Ban Ki-moon évoque ainsi des signaux positifs en se félicitant du lancement de ce processus par 17 pays, pour la première fois avec tous les acteurs internationaux et régionaux impliqués dans le conflit.  Une situation que salue le Chef de l'ONU qui se dit « encouragé » par la volonté affichée pour relancer le processus politique et accélérer les efforts diplomatiques pour mettre fin au conflit.

Interrogé sur le sort du président Bachar al-Assad lors d'un point de presse ce samedi à Genève, le secrétaire général de l’ONU a répondu que c’est au peuple syrien de décider de son avenir. Une façon pour le Chef de l'ONU de rappeler que le sort du président syrien ne doit pas prendre en otage tout le processus de négociation politique sur la crise syrienne.

Il faut juste signaler qu'à l’issue d’une réunion à Vienne consacrée au conflit syrien, l’ONU et ses partenaires ont estimé qu’il était impératif d’accélérer les efforts diplomatiques pour mettre fin à la guerre en Syrie. Les participants à cette réunion comprenaient la Chine, l’Egypte, l’Union européenne, la France, l’Allemagne, l’Iran, l’Iraq, l’Italie, la Jordanie, le Liban, Oman, le Qatar, la Russie, l’Arabie Saoudite, la Turquie, les Emirats Arabes Unis, le Royaume Uni, les Nations Unies et les Etats-Unis.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève ; avec un extrait sonore du Secrétaire général de l’ONU Ban ki-Moon)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...