Soudan du Sud : l’ONU appelle les rebelles à libérer sans délai les douze otages toujours retenus

Écouter /

(Photo ONU: Isaac Gideon)

La Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU pour le Soudan du Sud, Ellen Margrethe Løj, a appelé vendredi l’Armée populaire de libération du Soudan (SPLA) dans l’opposition à libérer sans délai les 12 personnes travaillant pour la Mission des Nations Unies dans ce pays (MINUSS) qui sont toujours retenues en otages.

Selon l’ONU, le 26 octobre, une péniche de la Mission contenant du carburant et naviguant sur le Nil au nord de la ville de Malakal a été bloquée par plus de 100 hommes lourdement armés et affiliés à la SPLA dans l’opposition, qui ont pris en otage 18 Casques bleus et 12 Sud-Soudanais travaillant pour des entreprises sous-traitantes de la Mission, et volé le carburant qu’elle transportait.

La Représentante spéciale a précisé que, suite à des négociations avec les dirigeants de la SPLA dans l’opposition, la MINUSS a été en mesure d’obtenir la libération de ses 18 membres du personnel en uniforme, le 29 octobre.

« Cependant, contrairement à ce qui a été dit dans les médias, l’opposition n’a pas libéré les 12 sous-traitants sud-soudanais, ni remis les armes du personnel en uniforme, la péniche et sa cargaison », a déclaré la Ellen Margrethe Løj, appelant les leaders de la SPLA dans l’opposition à le faire sans délai.

La Représentante spéciale et cheffe de la MINUSS a par ailleurs souligné que l’enlèvement du personnel de la Mission équivaut à une attaque contre l’ONU susceptible de constituer un crime de guerre.

Elle a par ailleurs démenti les allégations selon lesquelles la MINUSS transportait des armes et du carburant pour l’opposition au moment des faits.

« Je réfute fortement les informations dans les médias faisant état d’une livraison d’armes, et je souligne que l’ensemble de la cargaison de carburant de la péniche était destiné à réapprovisionner la base de la MINUSS à Renk, et non à l’opposition », a affirmé Ellen Margrethe Løj.

 

(Extrait sonore :  Ariane Quentier, porte-parole de la MINUSS;  propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...