République du Congo : Ban Ki-moon préoccupé par les tensions qui entourent le projet de réforme constitutionelle

Écouter /

Le Secrétaire général Ban Ki-moon, Photo ONU/Mark Garten

Le Secrétaire général, Ban Ki-moon, s'est déclaré préoccupé par les tensions qui opposent les partis de l’opposition et le gouvernement de la République du Congo au sujet du projet de réforme constitutionnelle, qui doit être soumis au référendum dimanche 25 octobre.

Dans une déclaration rendue publique mercredi soir, Ban Ki-moon déclaré que « les informations concernant les dernières violences en République de Congo sont particulièrement inquiétantes ».

Selon la presse, la tension, qui était déjà vive à l’approche du référendum, est montée d’un cran après l’interdiction d’une manifestation dans la capitale contre le projet de réforme constitutionnelle. De violents heurts ont provoqué la mort de plusieurs personnes lors d’affrontements entre forces de l’ordre et manifestants opposés au référendum constitutionnel.

Le Secrétaire général a encouragé toutes les parties concernées à choisir la voie du dialogue inclusif avant la tenue du référendum et à résoudre pacifiquement tout différend susceptible de voir le jour à l’approche de l’échéance du 25 octobre. Il a aussi appelé les autorités à garantir le droit de manifester pacifiquement.

Si elle était adoptée, la réforme constitutionnelle permettrait notamment à Denis Sassou Nguesso, l'actuel Président de la République du Congo, de briguer un troisième mandat en 2016.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/12/2017
Loading the player ...