RCA : le Conseil de sécurité prêt à imposer des sanctions

Écouter /

Une banderolle déployée lors de la conclusion du Forum de Bangui, en mai 2015. UN Photo/Catianne Tijerina

Le Conseil de sécurité s’est dit prêt, mardi, à prendre des sanctions, y compris des mesures de gel des avoirs et d’interdiction de voyager, contre ceux qui menacent la stabilité du pays et compromettent son processus de transition.

Dans une déclaration présidentielle adoptée deux jours après que plusieurs incidents aient été rapportés dans le pays, le Conseil s'est déclaré fortement préoccupé par la recrudescence de la violence en République centrafricaine, avertissant que celle-ci risque de déstabiliser le pays et compromettre son processus de transition politique.

Les Quinze ont surtout condamné les violences s’exerçant contre des civils et de nature intercommunautaire, les pillages des locaux intercommunautaires et les attaques contre les soldats de la paix de l'ONU. Ils ont souligné que ces attaques peuvent constituer des crimes de guerre.

Le Conseil s’est aussi dit préoccupé par les évasions de prison qui se multiplient dans le pays et par les récentes informations d'après lesquelles des éléments des Forces armées centrafricaines auraient participé aux récents incidents à Bangui.

Les membres du Conseil ont par ailleurs réaffirmé l’urgence de tenir avant la fin 2015 le référendum constitutionnel ainsi que le premier tour des élections présidentielle et législative.

Les Quinze demandent en outre à toutes les parties centrafricaines de s'engager en faveur de la paix et de la réconciliation en mettant en œuvre des accords adoptés lors du Forum de Bangui.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...