Projet FAO/Dimitra: Genre, femmes rurales et développement

Écouter /

Club Dimitra de la FAO en République démocratique du Congo. Photo: FAO-Dimitra

Dimitra est un projet d’information et de communication participative qui contribue à améliorer la visibilité des populations rurales, particulièrement des femmes.

Le but de Dimitra est de mettre en lumière les rôles en tant que producteurs et productrices des hommes et des femmes, pour que leurs intérêts respectifs soient davantage pris en compte et qu'ils puissent participer pleinement au développement rural de leurs communautés et leur pays. Le projet renforce les capacités des populations rurales, des femmes en particulier, par la diffusion d'information et l'échange d'expériences

Il collabore avec des organisations partenaires en Afrique pour sensibiliser sur les questions de genre et la communication pour le développement, en particulier par le biais des clubs d’écoute communautaires Dimitra; il diffuse ces informations le plus largement possible en utilisant aussi bien les nouvelles technologies telles que l’Internet, etc.) que des moyens de communication plus « classiques » (radios communautaires, clubs d'écoute, etc.) ; et il appuie l’organisation d'ateliers,  de conférences et dévénements sur des thèmes déterminés par des organisations de base, les organisations de femmes en particulier ; il aide à la mise en réseau des organisations de base ; ilrenforce les capacités d'organisations de la société civile et du personnel des ministères directement concernés en matière d’information, de communication, de genre, de plaidoyer et de réseautage ;  promeut l'échange d’informations entre les populations rurales, femmes et hommes, les organisations de base, les ONG, les Ministères et tous les acteurs et actrices du développement.

Les Clubs Dimitra de la FAO sont des groupes de femmes, d'hommes ou de jeunes – mixtes ou non – qui décident de s'auto-organiser pour agir ensemble sur leur propre environnement. Ils se réunissent régulièrement pour discuter des problèmes auxquels ils sont confrontés dans leur vie quotidienne, pour prendre des décisions et passer à l'action afin de les résoudre.

Mis en place dans plusieurs pays d'Afrique subsaharienne – RD Congo, Niger, Sénégal, Burundi et Ghana – les Clubs Dimitra ont connu un grand succès partout où ils ont été créés. Pas de recette compliquée : la volonté des membres des communautés de se mobiliser, une radio solaire et à manivelle, parfois associée à un téléphone portable, une collaboration étroite avec les radios communautaires, un accompagnement de la FAO, une bonne dose de flexibilité et … le tour est joué ! Les membres des clubs sont prêts à faire entendre leur voix et à relever leurs défis ensemble.

(Interview: Yannick de Mol, chargé de projet (Projet Dimitra) à la FAO; propos recueillis par Florence Westergard)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...