Mexique: Zeid Ra’ad Al Hussein dénonce la tragédie des disparitions forcées

Écouter /

Deux Mexicains, à Oaxaca, sous des affiches de personnes portées disparues. Photo: Jeca Taudte

A l’issue d’une visite officielle au Mexique, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme a dénoncé, jeudi, la tragédie des disparitions forcées dans le pays et l’incapacité de la police et de la justice nationale à mettre fin à ces crimes.

Lors d'une conférence de presse, Zeid Ra'ad Al Hussein s'est alarmé du fait que le Mexique compte au moins 26.000 personnes disparues, avec de nouveaux cas se produisant chaque jour.

Il a noté que depuis 2011 des réformes constitutionnelles et de nouvelles lois avaient été adoptées pour lutter contre les disparitions forcées et la torture, mais que malgré ces progrès législatifs, la réalité reste très sombre pour la population mexicaine.

Zeid Ra'ad Al Hussein a indiqué la société est « ravagée par la forte insécurité, les disparitions, les meurtres, ainsi que le harcèlement des défenseurs des droits de l’homme et des journalistes, sans oublier la violence contre les femmes, et les terribles abus contre les migrants et les réfugiés transitant par le pays en route vers les Etats-Unis.

Selon les statistiques officielles 98% des crimes commis au Mexique ne sont pas résolus, et la grande majorité d’entre eux ne fait jamais l’objet d’une enquête en bonne et due forme.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...