Mali : la MINUSMA se félicite du dialogue direct entre les mouvements politico-militaires

Écouter /

Un Casque bleu de la MINUSMA. Photo : MINUSMA

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a noté avec satisfaction la série de rencontres tenues à Anéfis, dans le nord du pays, du 4 au 14 octobre 2015, dans le cadre d’un dialogue direct et constructif entre les mouvements politico-militaires, la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) et la Plateforme.

« La MINUSMA est encouragée par ce développement qui constitue une étape qualitative dans le processus de paix inter-malien. Cette avancée s’ajoute aux progrès qui ont été enregistrés depuis le parachèvement de la signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale au Mali, réaffirmant ainsi la marche résolue vers une paix durable et inclusive », a déclaré la Mission dans une déclaration à la presse publiée jeudi.

Le 6 octobre, à l’occasion d’une réunion du Conseil de sécurité consacrée à la situation au Mali, le Représentant spécial du Secrétaire général dans ce pays, Mongi Hamdi, avait dénoncé les fréquentes violations du cessez-le-feu et regretté qu’un temps précieux ait été perdu dans la mise en œuvre de l’accord de paix du 20 juin 2015.

Cette semaine, la MINUSMA a félicité les dirigeants des deux mouvements politico-militaires pour la sagesse dont ils ont fait preuve en privilégiant la voix du dialogue et pour avoir honoré les engagements pris lors de la réunion qui a été initiée et organisée au quartier général de la MINUSMA le 23 septembre par Mongi Hamdi entre les dirigeants politiques et militaires des deux parties.

Lors de cette réunion, les deux parties s’étaient engagées à cesser immédiatement et effectivement les hostilités, les actes de provocation et à assurer la circulation sans entraves des civils non-armés et des biens. Les deux parties s’étaient aussi engagées à continuer le dialogue à Anéfis afin de résoudre tous les problèmes intercommunautaires par des moyens pacifiques.

De son côté, la CMA s’était engagée à reprendre sa participation aux travaux du Comité de suivi de l’Accord pour la paix et la réconciliation, de ses sous-comités et ceux de la Commission technique de sécurité.

La MINUSMA a encouragé « les parties à persévérer sur la voie du dialogue dans le cadre prescrit par l’Accord de paix et la réconciliation nationale au Mali et les dispositions pertinentes des résolutions du Conseil de Sécurité ».

 

 

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...