L’ONU appelle à l'élimination du harcèlement à l’école

Écouter /

La Représentante spéciale du Secrétaire général chargée de la question de la violence à l'encontre des enfants, Marta Santos Pais. Photo: ONU/Amanda Voisard

La Représentante spéciale du Secrétaire général chargée de la violence à l’encontre des enfants, Marta Santos Pais, a appelé cette semaine à des efforts concertés pour éliminer le harcèlement à l’école et sur le web, lors d’une réunion organisée au siège des Nations Unies à New York.

Une conseillère du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), Dr. Changu Mannathoko, a souligné de son côté combien le harcèlement était un frein à l’apprentissage.

Le harcèlement concerne des millions d’enfants à travers le monde et pèse sur les droits des enfants à l’éducation, a souligné le bureau de Mme Santo Pais. Les enfants ayant un handicap, ceux affectés par les migrations ou qui sont des demandeurs d’asile ou des réfugiés, ceux qui sont exclus socialement et ceux appartenant à une minorité ou à un peuple autochtone sont particulièrement vulnérables.

Les garçons ont tendance à se servir de la violence et des menaces physiques, tandis que les filles utilisent d’autres formes de harcèlement, plus verbales et psychologiques.

Au cours des dernières années, plusieurs pays ont affronté ce problème en adoptant des lois, en lançant des campagnes de sensibilisation et en menant des recherches.

Pour la Représentante spéciale, la prévention et la lutte contre le harcèlement permettra une amélioration des lieux d'apprentissage plus sûrs et non-violents. Cela devrait également contribuer à l'élimination de la violence physique, sexuelle et psychologique.

(Mise en perspective de Tsigué Shiferaw)

 

Classé sous Femmes et enfants, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...