L'OMS indique que certains polluants contribuent à plusieurs millions de décès prématurés

Écouter /

Un evenement a New Delhi fait la promotion pour un air propre. File Photo: UNDP India

Le noir de carbone, l’ozone et le méthane – fréquemment décrits comme des polluants climatiques à courte durée de vie – non seulement participent fortement au réchauffement planétaire, mais contribuent notablement aux 7 millions et plus de décès prématurés, liés à la pollution atmosphérique chaque année. C'est ce qui ressort d'un rapport de l'Organisation Mondiale de la Santé, concernant les risques sanitaires des polluants climatique à courte durée de vie .

(Propos de Maria Neira, Directrice, Département santé publique et Environnement à l’OMS, recueillis par Alpha Diallo)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...