Le Président du Burkina Faso indique que la tenue des élections présidentielles sera repoussée

Écouter /

Michel Kafando, Président de la transition du Burkina Faso (photo d’archive) Photo:ONU/Eskinder Debebe

Le Président de la transition du Burkina Faso a indiqué, vendredi, en marge du Débat général, que les élections présidentielles, initialement prévues en octobre, se dérouleront à une date ultérieure en raison de l'impact de la récente tentative de coup d'état, date qui , a-t-il assuré, sera communiqué « très bientôt ».

Dans un entretien accordé à la Radio de l'ONU, Michel Kafando a assuré que la situation est maintenant sous contrôle et que le Gouvernement avait repris son travail, mais que « pour des raisons objectives », les élections présidentielles et législatives ne peut pas se dérouler dans les délais « parce que nous avons tous été traumatisé pas ce coup d'état ».

Michel Kafando a notamment rappelé que le coup d'état avait fait des victimes et a annoncé l'organisation d'une cérémonie d'hommage pour ces « jeunes qui ont été fauché à la fleur de l'âge devant une soldatesque qui n'a pas reculé en terme de barbarie ». Il a également passé en revu certains des nombreux défis auxquels fait actuellement face son pays.

(Interview : Michel Kafando, Président de la transition du Burkina Faso. Propos recueillis par Isabelle Dupuis)

 

 

 

Classé sous Dossiers, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...