Le HCR craint une crise des réfugiés sur le continent américain

Écouter /

Femmes colombiennes. Photo HCR.

Un nouveau rapport du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés indique qu'un nombre croissant de femmes fuient les pays d'Amérique centrale et le Mexique par crainte de violence, perpétrées par des groupes criminels transfrontaliers. Le rapport intitulé Femmes en fuite, conclut que ces groupes opèrent au Salvador, au Guatemala, au Honduras et dans certaines parties du Mexique. Pour Antonio Gutteres, chef du HCR, le rapport est une alerte précoce visant à constater quels sont les défis auxquels ces femmes sont exposées. Il s'agit également d'exhorter les États concernés à prendre les mesures nécessaires pour éviter une crise de réfugiés majeure.

Le HCR demande aussi aux États concernés d'Amérique du Nord et du Sud de reconnaître le problème, d'établir des mesures pour identifier les personnes vulnérables aux frontières, trouver des solutions pour la protection des réfugiés. Le Haut-Commissariat demande aussi aux pays d'adresser les causes fondamentales de ces déplacements forcés.

Ce rapport est fondé sur des entretiens avec 160 femmes forcées de quitter leurs foyers. Elles y décrivent comment des groupes armés terrorisent la population afin de contrôler de larges portions du territoire, et comment les femmes sont spécifiquement ciblées et confrontées à une violence extrême.

(Mise en perspective Tsigué Shiferaw)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...