L'appel du Conseil des droits de l'homme contre l’extrémisme violent

Écouter /

Le Conseil des droits de l'homme entend tirer des enseignements concernant la façon dont la protection et la promotion des droits de l’homme contribuent à prévenir et combattre l’extrémisme violent. Il a ainsi décidé, pour sa session de mars 2016, d’organiser une réunion-débat sur l’action menée pour prévenir et combattre l’extrémisme violent sous l’angle des droits humains.

Le Brésil, qui fait partie des pays ayant soutenu cette résolution, s’est félicité que le texte mentionne le rôle important de l’Alliance des civilisations et la nécessité de lutter contre la pauvreté.  Selon Regina Maria Cordeiro Dunlop, Représentante permanente du Brésil auprès de l'ONU à Genève, la communauté internationale doit prévenir et contrer les discours extrémistes violents, en particulier ceux de l’«État islamique».

« Le Brésil souhaite réitérer sa vive condamnation du terrorisme et de l'extrémisme violent sous toutes ces formes. Il est vrai que le rejet du terrorisme est l'un des principes qui sous-entend notre politique. C'est un fléau qui frappe les différentes régions du monde. Toutefois, c'est une chose que nous devons combattre en unissant nos efforts. Et nous condamnons les actes terroristes multiples commis par l'autoproclamé Etat islamique en Iraq et au Levant qui a provoqué la mort de civils, la destruction de propriétés, de sites culturels et religieux. Des actes qui violent les droits de l'homme et qui sapent la stabilité au Moyen-Orient et en Afrique du Nord ».

La résolution intitulée «Les droits de l’homme et l’action menée pour prévenir et combattre l’extrémisme violent» a été adoptée par 37 voix contre 3 (Afrique du Sud, Fédération de Russie et Venezuela), avec 7 abstentions. Le texte encourage le Haut-Commissariat à consulter les États Membres, les entités et les organismes des Nations Unies et d’autres organisations, selon qu’il convient, pour tirer parti des travaux pertinents en cours concernant les droits de l’homme et l’action menée pour prévenir et combattre l’extrémisme violent.

(Extrait sonore : Regina Maria Cordeiro Dunlop, Représentante permanente du Brésil auprès de l'ONU à Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...