La Hongrie appelle à une fin au conflit syrien, préalable à la résolution de la crise des réfugiés en Europe

Écouter /

Péter Szijjártó, Ministre des Affaires Étrangères et du Commerce de la Hongrie, lors du débat à la 70eme Assemblée générale. Photo ONU/Cia Pak.

Le Ministre des affaires étrangères et du commerce de la Hongrie, Péter Szijjártó, a appelé samedi la « communauté transatlantique » et la Russie à coopérer pour mettre fin au conflit en Syrie, condition nécessaire pour interrompre le flux de réfugiés fuyant actuellement le pays en direction de l’Europe.

L’Union européenne se heurte actuellement « au plus dur conflit » depuis sa création avec l’arrivée massive de migrants, « sans trouver encore les bonnes réponses », car il n’y a « pas de consensus en Europe ni dans le monde sur l’ampleur, le volume et la nature de ces migrations », a déclaré Peter Szijjártó, lors de la journée de clôture  de la 70ème Assemblée générale des Nations Unies.

Le Ministre des affaires étrangères et du commerce de la Hongrie a noté la complexité de cette crise des réfugiés, dans la mesure où elle implique à la fois des « migrants économiques et des combattants étrangers ».

Alors que le monde compte actuellement près de 60 millions de personnes ayant fui leur domicile, soit un chiffre record depuis la création du Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), Peter Szijjártó a déclaré que cette situation sans précédent est notamment le fruit de « mauvais choix politiques ».

Face à la déstabilisation d’une grande partie du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, notamment du fait de la montée en puissance de Daech, la Coalition internationale n’a obtenu que des succès limités, a-t-il poursuivi.

La maîtrise des flux migratoires en Europe devra nécessairement passer par l’instauration de de la paix en Syrie, a toutefois noté le Ministre des affaires étrangères et du commerce.

« Il n’y aura pas de paix réelle sans accord et sans coopération entre la communauté transatlantique et la Fédération de Russie », a-t-il déclaré, appelant la communauté internationale à agir de concert pour trouver une solution au conflit syrien.

Peter Szijjártó a également appelé la communauté internationale à s’engager dans la lutte contre le réchauffement climatique, qui encourage selon lui les déplacements massifs de population auxquels l’Europe est actuellement confrontée.

« Si nous ne pouvons maitriser nos frontières nous allons nous retrouver sans défense », a par ailleurs mis en garde le Ministre des affaires étrangères et du commerce, tout en demandant la mise en place d’une force conjointe de l’Union européenne pour protéger les frontières extérieures du continent.

(Mise en perspective Tsigué Shiferaw)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...