Journée mondiale des villes : « Dakar n'aura plus de bidonvilles d'ici deux ans, » annonce son maire

Écouter /

Vue de la ville de Dakar, au Sénégal, en 1962. Photo: ONU

A la veille de la Journée mondiale des villes officiellement célébrée le 31 octobre, les Nations Unies insistent sur le le rôle crucial de la planification urbaine pour faire en sorte que les villes soient durables et ouvertes. Dans le message adressé à l'occasion de la Journée, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, souligne que « une bonne planification urbaine peut permettre d’atténuer les effets des changements climatiques, de limiter les répercussions des catastrophes, de favoriser le développement de villes sûres, plus propres, et plus égalitaires et ouvertes, d’offrir un accès aux services, aux emplois et à d’autres possibilités dans des conditions d’égalité et de favoriser le bien-être des habitants ».

Le Secrétaire général rappelle que dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030 qui vient d’être adopté, il est fait une large place aux défis associés à l’urbanisation rapide.

Or, justement dans de nombreux pays en développement la croissance urbaine s'accompagne souvent de la construction de bidonvilles qui sont difficilement supprimés. Cependant, à Dakar le maire Khalifa Sall estime que d’ici à deux ans, sa ville n'en comptera plus.

Pour la célébration cette année, le thème retenu, « Des villes conçues pour y vivre ensemble », vient souligner le rôle primordial que joue la planification urbaine dans le développement de zones urbaines durables, socialement intégrées et prospères.

(Extrait sonore : Khalifa Sall, Maire de Dakar ; propos recueillis par Isabelle Dupuis)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...