Journée du patrimoine audiovisuel : l’UNESCO appelle à protéger ces sources “indispensables” pour l’histoire

Écouter /

Les archives de Radio Mogadishu, en 2013. Photo: ONU/Tobin Jones

A l’occasion de la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel, qui est célébrée ce mardi, la Directrice générale de l'UNESCO a appelé à la sauvegarde du patrimoine audiovisuel menacé de disparition.

Irina Bokova a souligné que le patrimoine audiovisuel est une source incomparable pour comprendre les 20ème et 21ème siècles et un complément indispensable aux archives historiques plus traditionnelles.

« Ce patrimoine représente notre histoire, et porte un témoignage unique sur nos sociétés et sur la diversité des cultures du monde »,a –t-elle notamment souligné.

Les documents audiovisuel, comme les films, les programmes de radio et de télévision, les enregistrements audio et vidéo, sont toutefois extrêmement vulnérables et l'UNESCO estime que le monde a entre 10 et 15 ans au maximum pour les convertir en documents numériques afin d’empêcher leur perte. Une grande partie du patrimoine audiovisuel mondial a déjà été irrévocablement perdu, avec pour causes principales la négligence, la destruction, la malchance ou encore le manque de ressources, de compétences et de structures adaptées.

La Directrice générale de l'UNESCO a averti que ces pertes risquent de nous empêcher de comprendre les nuances de l’histoire des sociétés et de leurs peuples.

Pour remédier à cette situation, Irina Bokova a demandé à tous les États membres, producteurs et consommateurs d’images et de sons, ainsi qu'aux institutions responsables de leur sauvegarde, d’unir leurs forces pour protéger et partager notre richesse audiovisuelle commune.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

Classé sous Culture et éducation, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...