Irina Bokova déplore une proposition visant à changer le statut de la Vieille Ville de Jérusalem

Écouter /

Vue de la ville de Jérusalem. Photo: ONU/Rick Bajornas

La Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, a déploré, mardi, une récente proposition visant à changer le statut de la Vieille Ville de Jérusalem et de ses remparts, avertissant que celle-ci risquerait d'aviver les tensions dans la région.

Selon la presse, six pays arabes ont présenté un projet de résolution au Conseil exécutif de l'UNESCO par lequel les remparts de la Vieille Ville de Jérusalem, qui figurent actuellement sur la liste du patrimoine mondial, seraient reclassifié afin d'être considérés comme faisant partie de la mosquée Al-Aqsa. Cette proposition est activement dénoncée par Israël qui y voit une tentative de déformer l'histoire.

La Directrice générale a appelé le Conseil exécutif de l’UNESCO à prendre des décisions qui n'alimentent pas davantage les tensions sur le terrain et qui encouragent au respect du caractère sacré des lieux saints.

La protection du patrimoine culturel ne doit pas être prise en otage, car cela fragilise notamment le mandat et les efforts de l’UNESCO, a-t-elle notamment souligné.

Irina Bokova a en outre lancé des consultations élargies en vue d’encourager les États membres de l’UNESCO à poursuivre un dialogue constructif, en conformité avec le mandat de l’UNESCO.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

Classé sous Culture et éducation, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...