Iraq : l’UIP s’inquiète du sort des parlementaires emprisonnés en Iraq

Écouter /

Union interparlementaire: Photo: UIP

L'Union interparlementaire (UIP) s'inquiète vivement du sort de deux anciens parlementaires iraquiens. L'un d'entre eux, sous le coup d'une condamnation à mort, serait en isolement cellulaire, privé de soins médicaux.

L'UIP enjoint les autorités iraquiennes de lever la condamnation à mort prononcée à l'encontre de M. Ahmed Jamil Salman Al-Alwani, qui avait ouvertement critiqué l'ancien Premier ministre iraquien Nouri Al-Maliki ainsi que la persécution des musulmans sunnites. L'UIP appelle en outre à la libération immédiate de M. Mohammed Al-Dainy, toujours emprisonné alors qu'il a été acquitté d'une série d'accusations infondées.

M. Al-Alwani est en détention depuis son arrestation en décembre 2013 à la suite d'un raid mené la nuit à son domicile dans la province d'Anbar. L'échange de coups de feu qui a suivi cette intervention a fait des victimes dans les deux camps. Condamné à mort en 2014, il aurait été torturé et serait en très mauvaise santé physique et psychologique.

Mohammed Al-Dainy, réputé pour avoir mené des enquêtes sur les lieux de détention secrète et les conditions de détention en Iraq, s'est vu privé de son immunité parlementaire après avoir été accusé de l'organisation d'un attentat-suicide à la bombe contre le parlement en 2007.

L'UIP, dont le Comité des droits de l'homme des parlementaires travaille sur ces deux cas, appelle l'Iraq à accorder immédiatement à M. Al-Alwani un procès en appel équitable.

Dans une décision adoptée par ses Membres, à l'occasion de la 133ème Assemblée de l'Organisation, l'UIP demande instamment que des soins médicaux lui soient prodigués, qu'il bénéficie de conditions de détention conformes aux normes internationales et qu'il soit autorisé à recevoir des visites.

S'agissant de M. Al-Dainy, l'UIP appelle instamment le Conseil des Représentants de l'Iraq à prendre des mesures d'urgence pour obtenir sa libération et s'assurer du respect total de ses droits fondamentaux par toutes les autorités du pays.

Lors de la dernière matinée de l’Assemblée, l’UIP a adopté 19 décisions concernant les cas de 71 parlementaires dans 14 pays.

(Interview : Rogier Huizenga, ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...