Haïti : l’ONU appelle à maintenir le calme actuel dans le déroulement des élections en cours

Écouter /

Sandra Honoré devant le Conseil de sécurité (Photo: ONU)

A l’occasion d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur Haïti, la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour ce pays, Sandra Honoré, a noté jeudi le climat sécuritaire relativement serein dans lequel se déroule les élections en cours et a appelé les acteurs politiques à maintenir ce cap jusqu’à la finalisation du processus électoral.

Sandra Honoré a rappelé que, le 9 août dernier, Haïti a organisé le premier tour des élections visant à renouveler l’exécutif, le législatif et les élus locaux du pays.

Le 27 septembre, a-t-elle ajouté, suite à des délibérations prolongées par les tribunaux électoraux concernant 203 allégations de fraudes, le Conseil électoral haïtien a publié les résultats des élections, en vertu desquels deux candidats aux 20 sièges du Sénat et huit candidats aux 119 sièges de la Chambre basse du pays ont remporté une victoire directement au premier tour.

D’après la Représentante spéciale, 25 circonscriptions devront procéder à un nouveau vote au premier tour en raison de violences ou d’irrégularités ayant affecté le processus électoral. Le second tour des élections, qui sera organisé le 25 octobre 2015, concernera 12 sièges de sénateurs et 86 sièges de députés.

« Il convient de noter que pour la première fois dans l’histoire électorale d’Haïti, le Conseil électoral a pris des mesures punitives contre les instigateurs de violences électorales », a salué Sandra Honoré, mentionnant notamment que 16 candidats issus de 10 partis politiques différents ont été jugés inéligibles en raison de leur implication dans des actes de violence électorale.

« Un signal clair a été envoyé à tous les candidats, que l’utilisation de la force et de la violence électorale ne sera pas tolérée », a-t-elle affirmé, tout en appelant l’appareil judiciaire du pays à prendre, si nécessaire, des mesures légales à l’encontre des auteurs de violence.

De façon générale, la Représentante spéciale a noté que la situation sécuritaire du pays est restée relativement stable et a été marquée par moins de violence que lors des précédentes élections. Elle a également accueilli favorablement l’engagement de la Police nationale haïtienne à prendre des mesures pour améliorer sa performance lors du second tour des élections.

Sur ce dernier point, Sandra Honoré a encouragé les Etats membres à mettre à disposition d’Haïti des experts administratifs, techniques et opérationnels dans le domaine du maintien de l’ordre, dans la perspective du retrait progressif de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH).

« L’engagement du système des Nations Unies, y compris de la MINUSTAH et de son personnel en uniforme, continue d’être nécessaire à l’appui des opérations, de la logistique et de la sécurité », a toutefois précisé la Représentante spéciale, tout comme le sont, a-t-elle ajouté, les contributions financières des partenaires internationaux pour la finalisation du processus électoral.

Afin de permettre un transfert ordonné et durable des activités de maintien de l’ordre actuellement assumées par la MINUSTAH, Mme Honoré a rappelé que le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a préconisé la prorogation du mandat de la Mission pour une durée d’une année supplémentaire, « possiblement la dernière », a-t-elle estimé.

 

Dans l’intervalle, la MINUSTAH se concentrera sur des domaines spécifiques, y compris les bons offices, le développement de la police et de la primauté du droit, et les droits de l’homme, a précisé la Représentante spéciale.

« Nous sommes d’avis, toutefois, qu’il s’agit de la dernière élection où une assistance électorale telle qu’elle est actuellement fournie par l’opération de maintien de la paix sera nécessaire », a affirmé Mme Honoré, qui s’est montré confiante quant à la capacité des autorités haïtiennes à mener à bien les prochaines élections, avec une assistance ciblée et limitée de la part de l’ONU.

« J’exhorte tous les acteurs politiques à continuer d’apporter leur contribution pour que ces élections si importantes se déroulent dans un climat serein et de confiance mutuelle, permettant la plus grande participation des électeurs », a appelé la Représentante spéciale, tout en invitant les électeurs à se rendre aux urnes en masse afin de contribuer à la consolidation de la démocratie en Haïti.

 

(Extrait sonore:  Sandra Honoré, Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour Haïti et cheffe de la MINUSTAH)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...