Haïti: les Haïtiens “ont soif” de pouvoir élire leurs représentants, selon Sandra Honoré

Écouter /

Le cycle électoral 2015 actuellement en cours pourrait permettre le renouvèlement des instuitions démocratiques et au Parlement haïtien de commencer à fonctionner de nouveau. De même, à l’issue du processus électoral en cours, un nouveau chef d'État pourrait entrer en fonction en février 2016 et un nouveau gouvernement pourrait se mettre au travail, a déclaré jeudi, la Représentante spéciale du Secrétaire général pour Haïti.

« Les Haïtiens ont soif de pouvoir élire les représentants qui vont travailler pour les bienfaits de la population haïtienne », a affirmé Sandra Honoré, lors d'une interview avec la Radio des Nations Unies, suite à son intervention devant le Conseil de sécurité, à New York.

Il faut savoir qu'Haïti n'avait pas tenu d'élection depuis quatre ans et que son Parlement ne peut fonctionner correctement depuis janvier dernier.

Le 9 août, Haïti a organisé le premier tour des élections législatives et locales.

Selon la Représentante spécial, le cycle électoral, entamé début août n'a pas été sans problèmes, mais le Conseil électoral provisoire s'est engagé à effectuer des mesures correctives.

Pour surmonter les failles au niveau sécuritaire, explique Sandra Honoré, la Police nationale haïtienne travaille avec l'appui de la MINUSTAH afin d'établir un environnement électoral qui se prête à une élection paisible et pour que les Haïtiens puissent voter librement.

Le second tour des élections, qui sera organisé le 25 octobre 2015, concernera 12 sièges de sénateurs et 86 sièges de députés, ainsi que l'exécutif.

Pour ce deuxième volet des élections, la MINUSTAH continuera à apporter son appui technique au Conseil électoral provisoire. Le personnel en uniforme travaille étroitement avec la Police nationale haïtienne (PNH). Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) est responsable de la gestion du fonds fiduciaire auquel les partenaires d'Haïti contribuent pour financer les élections.

(Interview : Sandra Honoré, Représentante spéciale du Secrétaire général pour Haïti; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...