Haïti : le Conseil de sécurité compte examiner une réduction de la présence de l’ONU dans le pays

Écouter /

Dépouillement des bulletins de vote à Pétionville, une banlieue de Port-au-Prince, en Haïti, après le premier tour des élections du 9 août 2015. Photo : MINUSTAH

Le Conseil de sécurité a prorogé mercredi pour un an le mandat de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH). Il compte également examiner dans les mois à venir la présence et le rôle futurs de l’Organisation dans ce pays.

Dans une résolution adoptée mercredi, les Quinze ont aussi affirmé leur intention d’étudier, sur la base de l’examen de la capacité générale d’Haïti d’assurer des conditions de sécurité sur le terrain, « la possibilité d’un retrait de la MINUSTAH et d’une transition vers une présence future des Nations Unies à compter du 15 octobre 2016 au plus tôt».

Les membres du Conseil ont toutefois souligné que « tout aménagement de la configuration de la force devrait dépendre des conditions de sécurité sur le terrain, de façon à doter la MINUSTAH et la Police nationale d’Haïti de la capacité d’assurer la sécurité dans le contexte des processus électoral et politique en cours ».

S’agissant de la situation politique en Haïti, le Conseil a d'ailleurs demandé instamment aux acteurs politiques haïtiens de collaborer sans tarder « pour assurer la tenue d’élections législatives, sénatoriales partielles, municipales et locales libres, régulières, ouvertes à tous et transparentes ».

Les membres du Conseil ont jugé essentiel que « les dirigeants politiques et les parties prenantes du pays dialoguent et trouvent des compromis pour garantir les acquis de ces dernières années, de façon qu’Haïti s’engage résolument sur la voie d’une stabilité et d’un développement économique durables et que les Haïtiens assument une part encore plus grande de responsabilité sur ce plan ».

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...