Guinée : le chef des droits de l’homme de l’ONU s’inquiète des violences avant l’élection

Écouter /

Vue aérienne de la ville de Guéckédou, en Guinée. Photo: ONU/Ari Gaitanis

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, s’est inquiété vendredi des informations faisant état de violences à Conakry, en Guinée, alors que le pays se prépare à un scrutin présidentiel dimanche.

Zeid Ra’ad Al Hussein a indiqué avoir reçu des informations inquiétantes concernant des violences et des pillages à Conakry, en Guinée depuis hier.

Ces nouveaux incidents interviennent après une série d’affrontements violents entre supporters du parti au pouvoir en Guinée et de membres de l’opposition la semaine dernière dans la ville méridionale de N’Zerekore, qui ont fait plus de 45 blessés.

Le Haut-Commissaire a condamné « tous les actes de violence et de destruction de biens » et appelé au calme avant le premier tour de l’élection présidentielle qui est prévu le 11 octobre.

Il exhorte aussi tous les dirigeants politiques à user de leur influence pour calmer leurs supporters et mettre fin aux troubles actuels.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...