Enseignants: une profession sous-évaluée et en manque d’effectifs, s’inquiète l’UNESCO

Écouter /

Une enseignante et son élève à Mirmur, au Bangladesh. Photo: GMR Akash/
© UNESCO

Ce lundi marque la Journée mondiale des enseignants, l'occasion pour l'UNESCO de s'inquiéter de la pénurie du nombre d'enseignants dans le monde, mais aussi de leur manque de reconnaissance professionnelle.

Selon l'UNESCO, pour assurer une éducation primaire universelle d'ici 2020, les pays devraient en effet recruter 10, 9 millions d'enseignants supplémentaires pour le seul niveau du primaire.

Spécialiste adjointe de programme à l'UNESCO, Géraldine de St. Pern met aussi en garde contre la sous-évaluation de la profession d'enseignant, notamment dans le domaine de la petite enfance.

Pour l'UNESCO, renforcer le rôle des enseignants est essentiel pour parvenir à un développement inclusif et durable à l'échelle mondiale.

(Extrait sonore : Géraldine de St. Pern, Spécialiste adjointe de programme à l'UNESCO)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...