Ebola : un mois sans cas signalé en Sierra Leone; la Guinée toujours suivie

Écouter /

Une équipe de l’OMS en Guinée, un pays toujours sous surveillance alors qu’en Sierra Leone, aucun cas signalé en un mois (Photo: OMS).

Pour la deuxième semaine consécutive, il n’y a eu aucun nouveau cas d’infection par le virus Ebola signalé à l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ce qui laisse espérer que cette flambée soit désormais sur le point de s’éteindre. Surtout du côté de la Sierra Leone où pour la quatrième semaine consécutive, aucun nouveau cas d’Ebola n’a été signalé et « aucune maison n’a été placée en quarantaine ».

La fin de l’épidémie d’Ebola est peut être proche en Sierra Leone. Raisons de cet optimisme affiché par les autorités sierra-léonaises, aucun nouveau cas n’a été signalé dans ce pays d'Afrique de l'Ouest pour la quatrième semaine consécutive. Et si cette tendance se confirme, Freetown espère se débarrasser de l’épidémie d’ici le mois de novembre et être déclarée libre de toute contagion.

Selon les règles de l’OMS, un pays est déclaré exempt du virus 42 jours – soit deux fois la durée maximale d’incubation – après le dernier cas connu. Or les derniers malades d’Ebola répertoriés dans ce pays ont quitté l’hôpital le 27 septembre dernier. Les dernières mesures de quarantaine qui demeuraient en vigueur dans le nord du pays, à Bombali et Kambia, ont été levées à la même période.

La Sierra Leone pourrait ainsi rejoindre le Liberia où la fin de la transmission du virus Ebola été déclarée le 3 septembre dernier.

Malgré ces bonnes nouvelles sur le front de la lutte contre Ebola, l'Organisation mondiale de la santé reste prudente. Car si aucun nouveau cas n’a été signalé en Guinée, 150 personnes ayant été en contact avec des cas d’Ebola restent encore sous surveillance. En outre, une étude de la revue médicale New England Journal of Medicine montre que le virus Ebola pourrait persister dans le sperme de certains survivants à l’infection au moins neuf mois.

Il faut juste signaler qu'Ebola dévasté la Sierra Leone, le Liberia et la Guinée en infectant près de 28.000 personnes et faisant plus de 11.300 morts.

(Mise en perspective : Alpha Diallo, Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...