Ebola : quatre cas confirmés et quatre suspects en Guinée

Écouter /

 

Une équipe de l’OMS en Guinée (Photo: OMS).

Alors que la Sierra Leone compte les jours qui lui restent pour annoncer la fin de la transmission du virus, la Guinée se bat encore contre l'épidémie. La Coordination nationale de lutte contre Ebola dénombre à la date du 28 octobre quatre cas confirmés et quatre cas suspects.

Dans un entretien accordé à la Radio des Nations Unies, le porte-parole de la structure signale 5 cas dans l'hôpital de Nongo à Conakry la capitale guinéenne (deux cas confirmés et trois suspects) et trois autres dans la préfecture de Forécariah (deux cas  confirmés et un suspect).

Ce qui montre que si l'épidémie semblait jugulée au mois d'août, elle n'est pas encore complètement éradiquée en Guinée. La Coordination nationale rappelle à cet égard que près 380 contacts sont encore suivis dont 141 considérés comme à haut risque. Et pour les organismes humanitaires, l'objectif est toujours de ne pas baisser la garde pour parvenir à zéro cas.

Par ailleurs, la Sierra Leone a enregistré zéro cas pour la sixième semaine consécutive et si cette tendance se confirme jusqu'au 7 novembre prochain, Freetown va déclarer la fin de la transmission du virus Ebola.

Au total, selon le dernier bilan de l'OMS publié le 28 octobre dernier, il y a eu 28.539 cas (confirmés, probables ou suspectés) dont 11.298, notamment en Guinée (3.806 cas et 2.535 décès), Liberia (10.672 cas et 4.808 décès) et Sierra Leone (14.061 cas et 3.955 décès).

(Extrait sonore : Fodé Tass Sylla, porte-parole de la Coordination nationale de lutte contre le virus Ebola en Guinée ; propos recueillis par Alpha Diallo)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...