Conseil des droits de l'homme : le Président Abbas demande une « protection internationale » pour le peuple palestinien

Écouter /

Le Président Mahmoud Abbas lors de son intervention à la session extraordinaire du Conseil des droits de l’homme à Genève. Photo:ONU/Jean-Marc Ferré

Devant le Conseil des droits de l'homme de l'ONU, le Président palestinien a appelé à la responsabilité de la communauté internationale avant qu'il ne soit trop tard. Mahmoud Abbas a invité le Conseil de sécurité de l'ONU à créer immédiatement « un régime de protection internationale » pour le peuple palestinien. « Nous avons besoin de votre protection », a alors lancé M. Abbas qui s’exprimait lors d’une réunion extraordinaire au Palais des Nations à Genève.

 

« Je m’adresse au Conseil de sécurité de l'ONU, en lui demandant plus urgemment que jamais de mettre en place immédiatement un régime de protection internationale du peuple palestinien». Lors de cette réunion extraordinaire du Conseil des droits de l'homme ce mercredi, le président palestinien a appelé la communauté internationale à mettre fin à l'occupation. Et Mahmoud Abbas de justifier donc cet appel de Genève, par la dégradation de la « situation des droits humains dans le territoire palestinien ». « Cela requiert, à en croire le Chef de l'exécutif palestinien, une intervention forte et urgente de l’ONU et de ses Etats membres avant qu’il ne soit trop tard ».

Venu transmettre un message d'espoir et de tolérance, le président palestinien a rappelé « le désespoir profond, les pressions, le sentiment d’insécurité dans lesquels vit la population palestinienne depuis des décennies ». Ce sont là des facteurs qui exacerbent la frustration de la jeunesse et la poussent à se révolter ».

Une façon pour Mahmoud Abbas de rappeler que la récente crise dans les territoires occupés est le résultat de cette colère de son peuple et l’échec de la communauté internationale à mettre fin à cette injustice.

Il faut juste signaler qu'aucun état membre du Conseil des droits de l’homme, dont Israël, ne pouvait répondre au discours du président palestinien, dans le cadre de cette réunion dite extraordinaire.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève ; avec un extrait sonore du Président palestinien Mahmoud Abbas)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...