Conseil de sécurité : nouvelle résolution pour renforcer l’égalité des sexes et le leadership des femmes dans les opérations de paix

Écouter /

A l’occasion des quinze ans anniversaires de l’adoption de la résolution 1325 du Conseil de sécurité de l’ONU sur la participation des femmes dans les processus de paix, le Secrétaire général de l’Organisation, Ban Ki-moon, a appelé à faire du renforcement de l’égalité des sexes et du leadership des femmes au sein des opérations de paix de l’ONU une priorité.

« Il y a quinze ans, la résolution 1325 du Conseil de sécurité a souligné le lien critique entre l’égalité des sexes et la paix et la sécurité internationales », a déclaré Ban Ki-moon lors d’un débat au Conseil de sécurité pour commémorer l’adoption de cette résolution. « Depuis lors, le Conseil a adopté plusieurs autres résolutions sur les femmes, la paix et la sécurité, chacune d’entre elles sonnant comme un appel à l’action pour la communauté internationale ».

Le Secrétaire général a indiqué qu’il s’était personnellement investi au cours de son mandat dans la mise en œuvre de ces différentes résolutions, notamment en faisant du leadership des femmes dans le maintien de la paix une priorité.

« J’ai nommé cinq femmes en tant que mes représentantes spéciales dans le cadre de plusieurs missions de maintien de la paix de l’ONU, d’Haïti à la Côte d’Ivoire, en passant par le Sahara occidental, le Soudan du Sud et Chypre », a-t-il précisé, soulignant également avoir nommé la première femme à la tête d’une force des Nations Unies (la Norvégienne Kristin Lund, au poste de commandant de la Force des Nations Unies chargée du maintien de la paix à Chypre).

Le Secrétaire a par ailleurs appelé les Etats membre à faire davantage pour lutter contre la propagation de l’extrémisme violent prôné par des groupes terroristes tels que Daech et Boko Haram, évoquant les tueries systématiques, la torture, le viol et l’esclavage sexuel perpétrés par Daech contre la communauté yézidie étaient susceptibles de constituer des crimes de guerre, contre l’humanité et de génocide.

Le chef de l'ONU s'est d’autre part félicité des réformes entreprises par les Départements des opérations de maintien de la paix de l’ONU, des affaires politiques, et de l’appui aux missions.

La Directrice exécutive d'ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka, a présenté le dernier du Secrétaire général sur les femmes, la paix et la sécurité et ainsi que les résultats d'une étude globale sur la Résolution 1325.

Elle a souligné qu'en 2014, 88 pour cent de tous les processus de paix avec l’engagement des Nations Unies comprenaient des consultations régulières avec les femmes, une augmentation de 50 pour cent par rapport aux processus de 2011. Aussi seul 11 pour cent des accords de paix accordés avant l’adoption de la résolution du Conseil de sécurité 1325, faisaient référence aux femmes alors qu'aujourd'hui ce chiffre s'élève à 27 pour cent.

Phumzile Mlambo-Ngcuka a sougliné que selon l'étude globale les femmes demeuraient l'atout le plus sous-utilise dans les processus de paix.

Trois membres de la société civile sont également intervenues lors de la réunion. A l'instar de Julienne Lusenge, présidente de la coalition de 40 ong de femmes à de l'Est de la RDC, Solidarité Féminine pour la Paix et le Développement Intégral.

La Présidente de Solidarité Féminine pour la Paix et le Développement Intégral a déploré le fait que les femmes du Nord Kivu aient été exclues des pourparlers de paix concernant les M23.

Julienne Lusenge a exhorté les quinze à inclure les femmes dans toutes les étapes des processus de paix et prendre des mesures concrètes.

« Nous sensibilisons les jeunes à se désolidariser avec les groupes armés et créons un climat accueillant propice au dialogue qui peut construire une paix durable au niveau du village, du pays et voir de la région », a déclaré Julienne Lusenge, ajoutant « L'ONU doit identifier des diverses approchent pour que les femmes aient des fonctions officielles dans la construction de la paix. »

(Extrait sonore : Julienne Lusenge, présidente de la coalition Solidarité Féminine pour la Paix et le Développement Intégral)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...