Assemblée générale de l'ONU : le Président salue l'affluence record des chefs d'Etat au 70ème débat général

Écouter /

Le Président de l'Assemblée générale de l'ONU, Mogens Lykketoft, clôt le débat général de la 70ème Assemblée générale de l'ONU. Photo : ONU/Cia Pak

Le Président de l’Assemblée générale de l’ONU, Mogens Lykketoft, s’est félicité samedi de la participation record des Chefs d’État et de gouvernement au 70ème débat général de l’Assemblée.

« Alors que nous commémorons le 70ème anniversaire de la création de l’ONU, il a été bien à propos et rassurant d’entendre les dirigeants rappeler et réaffirmer l’esprit et les principes de la Charte [fondatrice des Nations Unies], et réaffirmer leur foi dans le rôle central de l’Organisation au sein de la coopération internationale », a déclaré Mogens Lykketoft dans son discours de clôture au débat général de la 70ème Assemblée générale de l’ONU, qui avait commencé lundi 28 septembre.

Le Président de l’Assemblée générale a également salué l’adoption par les 193 Etats membres du nouveau Programme de développement durable des Nations Unies à l’horizon 2030 lors du Sommet de trois jours qui a précédé l’ouverture du débat général au siège de l’ONU, à New York.

Mogens Lykketoft a noté que l’une des questions les plus régulièrement soulevées au cours des six derniers jours a été le sort des réfugiés, des personnes déplacées et des migrants du monde entier.

« Il a été souligné à maintes reprises que cette crise sans précédent et de dimension mondiale appelle à une réponse mondiale sans précédent, ancrée dans le droit international et la solidarité internationale », a déclaré Mogens Likketoft.

« En effet, l’urgence humanitaire tragique dans de nombreuses régions du monde – et en particulier en Syrie et dans les pays voisins – a été mentionnée à plusieurs reprises », a-t-il ajouté, soulignant que de nombreux Etats ont appelé les puissances mondiales et régionales à redoubler d’efforts pour trouver une solution politique et pacifique au conflit syrien.

Le Président de l’Assemblée générale a indiqué que de nombreux États membres ont aussi mis l’accent sur la nécessité de surmonter les obstacles à la paix dans le monde et de combattre la menace terroriste représentée par des groupes tels que Daech, Boko Haram et Al-Chabab.

Mogens Likketoft a par ailleurs noté l’insistance des orateurs sur la nécessité urgente d’une réforme du Conseil de Sécurité de l’ONU, afin que ce dernier puisse être capable de remplir efficacement son mandat tout en reflétant les réalités géopolitiques du monde d’aujourd’hui.

De nombreux pays, a précisé le Président de l’Assemblée générale, ont aussi exprimé leur souhait que l’identification du prochain Secrétaire général de l’ONU, qui sera amené à prendre les rênes de l’Organisation en 2017, soit le fruit d’un processus transparent.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...