UNICEF: 13 millions d'enfants déscolarisés par les conflits au Moyen Orient et en Afrique du nord

Écouter /

Une école endomagée par les combats à Syrte, en Lybie. Photo © UNICEF/NYHQ2012-0158/Diffidenti

Treize millions d'enfants ne sont pas scolarisés au Moyen Orient et en Afrique du nord en raison des conflits et des troubles politiques. C'est ce qu'indique un rapport publié ce jeudi par UNICEF, lequel précise que les attaques contre les écoles sont une des principales raisons pour lesquelles les enfants ne sont pas scolarisés.

Rien qu'en Syrie, en Iraq et au Yémen et en Lybie, près de 9 000 écoles sont hors d'usage parce qu'elles ont été détruites ou endommagées ou alors parce qu'elles servent d'abris ou sont occupées par des parties au conflit. Et en Jordanie, au Liban et en Turquie, ce sont plus de 700 000 enfants réfugiés syriens qui ne peuvent pas aller à l'école car les infrastructures nationales sont surchargées.

Peter Salama, est le Directeur régional de l'UNICEF pour le Moyen Orient et l'Afrique du nord souligne en outre que nombre de ces 13 millions d'enfants ne retournerons jamais à l'école, et ne deviendront donc pas les professionnels ou les techniciens qu'ils auraient pu être.

Il avertit aussi que les enfants déscolarisés risquent davantage de travailler dans des situations d'exploitation, que les filles déscolarisées en particulier ont plus de chance d'être mariées à un jeune âge, et que les enfants qui ne vont pas à l'école encourent davantage de risques d'être recruté par des forces militaires ou paramilitaires.

(Extrait sonore : Peter Salama, Directeur régional de l'UNICEF pour le Moyen Orient et l'Afrique du nord)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...