Tchad : l'ONU regrette la reprise de l'imposition de la peine de mort

Écouter /

Dix personnes ont été exécutées, samedi au Tchad, après avoir été condamnées à mort la veille dans le cadre de l'application d'une nouvelle loi de lutte contre le terrorisme. Cette série d'exécutions a suscité les inquiétudes du Haut-Commissariat aux droits de l'homme qui indique qu'il y a un an, le Tchad semblait s'orienter au contraire sur la voie de l'abolition de la peine de mort.

La nouvelle loi de lutte contre le terrorisme avait été adoptée par le Parlement national tchadien le 30 juillet de cette année. Avant samedi, le Tchad n'avait exécuté aucune personne depuis 2003.

(Interview : Cécile Pouilly, Porte-parole du Haut-Commissariat aux droits de l'homme. Propos recueillis par Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...