Santé: la mortalité infantile recule dans le monde

Écouter /

Une femme du Mozambique serre son bébé contre elle Photo: ©UNICEF/PIROZZI

La mortalité infantile dans le monde a été divisée par deux en un quart de siècle, selon un rapport de l’UNICEF, de l’OMS et de la Banque mondiale publié ce mercredi. Le nombre de décès d’enfants de moins de cinq ans est ainsi tombé à 5,9 millions cette année, contre 12,7 millions en 1990, selon ce rapport.

De nombreux pays en développement tels l’Erythrée, l’Ethiopie et le Libéria ont atteint leurs Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

Toutefois, les agences onusiennes signalent que d’énormes défis restent à relever, soulignant que l’objectif de réduire la mortalité infantile de deux tiers entre 1990 et 2015 de l’ONU ne peut pas être atteint. Seulement 62 pays sur 195 ont atteint ces OMD fixés par les Nations Unies. Des progrès doivent être notamment consentis en Asie du sud-est et en Afrique subsaharienne.

Par ailleurs, 16.000 enfants de moins de 5 ans meurent encore tous les jours suite à de nombreuses maladies évitables telles la pneumonie, la diarrhée et le paludisme ou de malnutrition. Au total, 236,3 millions d'enfants de moins de cinq ans sont morts ces vingt-cinq dernières années.

De nouveaux objectifs appelés « objectifs de développement durable » viennent d'être adoptés par l'ONU pour 2030 avec, pour la mortalité infantile, une cible à 25 décès pour 1 000 naissances contre 42,5 en 2015 au niveau mondial. Ces Objectifs, qui succèdent à ceux du Millénaire, seront soumis pour adoption formelle aux chefs d’Etat et de gouvernements les 26 et 27 septembre à New York, en marge de la session annuelle de l’Assemblée générale de l’Onu.

(Interview : Flavia Bustreo, Directrice générale adjointe à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la santé de la famille, des femmes et des enfants ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...