République populaire démocratique de Corée : le Haut-Commissaire Zeid plaide pour la justice et l'aide aux victimes

Écouter /

Zeid Ra 'ad Al Hussein, Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme au Palais des Nations à Genève (Photo: ONU / Jean-Marc Ferré).

Le Haut-Commissaire aux droits de l’homme a fait le point de la situation des droits de l’homme en République populaire démocratique de Corée (RPDC).  Zeid Ra 'ad Al Hussein est revenu sur sa visite dans la région en juin dernier à l’occasion de l’inauguration du Bureau de Séoul.  M. Zeid a rencontré plusieurs hommes et femmes qui ont fui la RPDC et ont décrit l’extraordinaire difficulté de la vie quotidienne dans ce pays du fait de la corruption et des violations des droits les plus fondamentaux.

 

Des crimes contre l’humanité ont été commis et de graves abus continuent de l’être en République populaire démocratique de Corée. Le Chef des droits de l'homme de l'ONU se fonde sur les dernières conclusions de la Commission d’enquête sur la RPDC, mais aussi des documents de différents rapporteurs spéciaux et acteurs de la société civile. Au Conseil des droits de l'homme, le Haut-Commissaire Zeid a indiqué que des millions de personnes continuent aujourd’hui encore de pâtir de violations intolérables de leurs droits fondamentaux.  Et ces souffrances qui n'ont que trop duré appellent justice et aide pour les victimes.

Il a également rappelé le lien entre les violations des droits humains en Corée du Nord et l’ensemble des tensions dans la région.  Les disparitions forcées et l’attitude belliqueuse de Pyongyang ont des conséquences importantes pour la jouissance des droits de l’homme dans toute la région.

Dans ces conditions,  Zeid Ra 'ad Al Hussein plaide ainsi pour l’obligation redditionnelle en matière de droits de l’homme et dit espérer un suivi du dossier nord-coréen au Conseil de sécurité de l'ONU.

En réponse à ce tableau décrit par le Haut-Commissariat aux droits de l'homme, la République populaire démocratique de Corée a rappelé qu’elle ne reconnaissait pas le bureau des Nations Unies à Séoul.

Alpha Diallo, Genève, pour la Radio des Nations Unies

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...