Corée du nord: le Conseil des droits de l'homme se penche sur les enlèvements et les disparitions forcées

Écouter /

Kwon Eun-Kyoung, de la Coalition internationale pour faire cesser les crimes contre l'humanité commis en RPDC (Photo: ONU/J. M. Ferré).

Le Conseil des droits de l'homme a tenu, ce lundi à Genève, une réunion-débat sur la situation des droits de l'homme en République populaire démocratique de Corée (RPDC), notamment le problème des enlèvements et des disparitions forcées. Michael Kirby, ancien président de la Commission d'enquête sur la situation des droits de l'homme dans ce pays et modérateur du débat, a indiqué que cette question est très urgente pour de nombreuses familles sans aucune nouvelle de proches disparus.

Mme Kwon Eun-Kyoung, de la Coalition internationale pour faire cesser les crimes contre l'humanité commis en Corée du Nord, a fait état de l'exécution récente, de personnes accusées d'accéder à des sites d'information étrangers au moyen de leur téléphone portable. Selon elle, il est donc faux de dire que ce pays réserve la peine de mort aux crimes les plus graves. Entre 2000 et 2014, au moins 1.800 personnes auraient été victimes de disparition forcée, selon elle.

(Extrait sonore : Kwon Eun-Kyoung, de la Coalition internationale pour faire cesser les crimes contre l'humanité commis en République populaire démocratique de Corée)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...