Procès Bosco Ntaganda: la CPI dispose de 8000 éléments de preuves

Écouter /

Bosco Ntaganda lors de la première audience de confirmation des charges à la CPI le 10 février 2014 © ICC-CPI

Le procès qui oppose le Procureur de la Cour Pénale Internationale à l'ancien chef milicien Bosco Ntaganda, pour des crimes commis en Ituri, doit s’ouvrir demain mercredi 02 septembre à La Haye aux Pays Bas, une information annoncé ce lundi aux médias de Bunia par l'Unité de sensibilisation de la CPI en RDC. Les ONG des droits de l'Homme de l'Ituri plaident pour la célérité de ce procès afin que les victimes qui ont longtemps attendu soient remises dans leurs droits.

Ces premières audiences seront consacrées aux déclarations du bureau du Procureur, suivies de la défense et des représentants légaux des victimes. Selon Margot Thedesco, coordinatrice chargée de la sensibilisation de terrain de la CPI en RDC, plus de huit mille éléments de preuve notamment des documentations, des enregistrements audio et des photographies seront présentés par le Procureur. Pour assurer un procès équitable, l'accusé sera assisté par des avocats. Margot Thedesco précise que ces audiences ne seront pas retransmises en direct.

« Il y a eu des problèmes techniques la fois passée. Et c'est pour ça que nous avons décidé d'éviter que cela se reproduise pour éviter également des frustrations. C'est pourquoi nous avons décidé une autre méthodologie qui relaie des résumés des audiences à travers les radios communautaires ».

Les organisations des droits de l'Homme saluent le début de ce procès. Pour Justice-Plus, par exemple, l'ouverture de ces audiences est un signe d'espoir pour plus de deux mille cinq cents victimes qui attendent des réparations suite aux préjudices subis. Cette ONG demande qu'il y ait célérité dans ce procès. Awazi Bin Shabani, Secrétaire Exécutif de Justice-Plus.

« Nous voudrions pour Bosco Ntaganda comme il y a une forte participation des victimes dans un bref délais que nous soyions fixés sur le sort de Bosco Ntaganda, qu'il y ait célérité dans la procédure »

Pour rappel, Bosco Ntaganda est poursuivi pour 13 chefs de crimes de guerre dont 5 chefs de crimes contre l'humanité commis en Ituri entre 2002 et 2003.

(Mise en perspective: Martial Kiza, de Radio Okapi avec extraits sonores de Margot Thedesco, coordinatrice chargée de la sensibilisation de terrain de la CPI en RDC et Awazi Bin Shabani, Secrétaire Exécutif de Justice-Plus)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...