Palestiniens : l’UNRWA tente de satisfaire au mieux les besoins d’une population apatride, estime Pierre Krahenbühl

Écouter /

Pierre Krähenbühl, Commissaire général de l’UNRWA- Photo: UNRWA

Le Commissaire général de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient (UNRWA), Pierre Krahenbühl a participé samedi a deux réunions, l’une sur l’avenir du financement des opérations humanitaires au-delà des Objectifs de développement durable (ODD).

L’autre réunion portait sur le financement de l’UNRWA qui en juillet a fait face à un déficit budgétaire grave, de près de 100 millions de dollars. Ce déficit a failli empêcher plus de 500 000 enfants palestiniens de retourner à l’école, ce qui aurait entraîné une tension sérieuse à plusieurs niveaux. Aussi, des décisions drastiques ont été prises, ce qui a entraîné un réduction importante du personnel.Mais les contributions de pays tels que l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis et le Koweït, ont permis a l’agence de disposer d’un peu de répit.

Pierre Krahenbühl revient sur le but de cette réunion concernant le financement à venir de l’agence et le rôle de l’UNRWA qui tente de satisfaire au mieux les besoins d’une population apatride.

(Interview : Pierre Krahenbühl, Commissaire général de l’UNRWA; propos recueillis par Tsigue Shiferaw)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...