ONU : 10 ans après la Résolution 1624 contre l'incitation au terrorisme est toujours aussi pertinente

Écouter /

Jean-Paul Laborde, Directeur exécutif de la Direction exécutive du Comité contre le terrorisme. Photo UN/Mark Garten

Dix ans après son adoption, la Résolution 1624 du Conseil de sécurité criminalisant l'incitation au terrorisme reste pertinente a affirmé le Directeur exécutif du Comité du Conseil de sécurité de l'ONU contre le terrorisme à l'occasion de cet anniversaire.

La résolution 1624 (2005) vise l'incitation au terrorisme, en appelant les États Membres à l'interdire en droit, l'empêcher et refuser l'asile à toute personne « au sujet de laquelle on dispose d'informations crédibles et pertinentes selon lesquelles il existe des raisons sérieuses de penser qu'elle est coupable d'une telle incitation ».

Selon Jean-Paul Laborde cette résolution était un précurseur qui a touché à la provocation et l'incitation aux actes de terrorisme qui sont aujourd'hui fait par tous les moyens des media et réseaux sociaux.

« Si on utilise la Résolution 1624 dans un bon sens on peut aussi trouver un moyen de lutter contre ce phénomène » a précisé le Directeur exécutif.

Aussi pour l'ancien juge de la Cour de cassation, il ce n'est pas simplement la criminalisation qui importe mais aussi la coopération internationale pour lutter contre ce phénomène.

(Extrait sonore : Jean Paul Laborde, Directeur exécutif du Comité contre le terrorisme du Conseil de sécurité des Nations Unies ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...