OIT : plus de la moitié des plus de 65 ans ne reçoivent pas de soins de santé

Écouter /

Photo: OIT/ Ollivier Girard / CIFOR

Plus de la moitié des personnes âgées dans le monde sont privées de soins de longue durée de qualité. Une nouvelle étude de l'OIT révèle qu'il manque 13,6 millions de travailleurs sociaux dans le monde, ce qui empêche de prodiguer des services de qualité à plus de la moitié des personnes âgées.

 

Plus de la moitié des personnes âgées de plus de 65 ans dans le monde, soit 300 millions de personnes, sont privées de soins de santé de longue durée (SLD). Dans son analyse des déficits de couverture pour les personnes âgées, l’Organisation Internationale du Travail note que cette exclusion varie également selon les régions. En Afrique par exemple, plus de 90 % des personnes âgées sont exclus de soins de qualité. Le déficit le plus important en chiffres absolus est constaté en Asie et dans le Pacifique où la pénurie de professionnels de ces soins s'élève à 8,2 millions. Ce qui veut dire que 65 % de la population âgée en sont exclus.

En outre, l'OIT dénonce la discrimination en raison du sexe et de l’âge, ou âgisme. Elle se traduit par un traitement systématiquement inégal des personnes âgées ayant besoin de soins par rapport aux plus jeunes, une forte pénurie de professionnels et un sous-financement public. L'agence basée à Genève justifie cette situation déplorable par le très faible niveau de dépenses publiques consacrées aux soins de longue durée pour les séniors. En moyenne, elles représentent moins de 1% du Produit intérieur brut à l’échelle mondiale.

Alpha Diallo, Genève, pour la Radio des Nations Unies

Classé sous L'info, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...