ODD : sa transition démocratique réussie, la Tunisie cherche à présent à assurer sa sécurité et son développement, estime Taïeb Baccouche

Écouter /

Le Ministre des affaires étrangères de la Tunisie, Taïeb Baccouche, dans les studio de la Radio des Nations Unies à New York. (Photo: Carlos Macias)

La Tunisie s'est engagée dans la voie des Objectifs du développement durable (ODD) avec conviction car elle fait partie du programme de l'actuel gouvernement, a affirmé ce dimanche le Ministre des affaires étrangères de ce pays, Taïeb Baccouche, dans une interview à la Radio des Nations Unies.

La Tunisie est le seul pays arabe qui a réussi sa transition démocratique mais pour consolider les acquis sur le plan politique, il faut aussi un développement durable, socio-économique et sécuritaire, a expliqué Taïeb Baccouche.

Le Ministre a précisé que sur le plan sécuritaire sont pays était notamment affecté par la crise libyenne. D'une part avec l'arrivée de1,2 millions de personnes sont venues se réfugier en Tunisie au moment déclenchement de la révolution libyenne. Selon le Ministre, parmi ces personnes il y avait aussi des gens qui prônent le djihadisme, qui sont extrémistes ou violents, et qui ont recrutés des jeunes Tunisiens.

« Les jeunes en pauvreté sont ciblés par les extrémistes religieux, mais aussi par les trafiquants de tout genre », a-t-il expliqué ajoutant que l'on profitait de leur faiblesse, de leur fragilité. ».

Selon le Ministre tunisien, les priorités pour le pays sont d'abord l'éradication de la pauvreté et la création d'emploi pour lutter contre le chômage par l'investissement à la fois national et par tous les pays amis.

Cependant souligne Taïeb Baccouche il faut créer les conditions pour y arriver.

« Il ne peut pas y avoir d'investissements s'il n'y a pas de sécurité, il ne peut pas y avoir développement durable sans sécurité», a expliqué le Ministre tunisien dont le pays fait frontières avec la Libye a fait l'objet de plusieurs attentats récemment.

Selon le diplomate et ancien universitaire, il faut également encourager l'emploi de la femme et l'égalité entre homme et femme.

« Dans la nouvelle Constitution c'est la première fois qu'on a institué l'égalité claire et nette entre la femme et l'homme alors que d'autres partis politiques prônaient la complémentarité » a déclaré le Ministre, soulignant que les femmes avaient joué un rôle fondamentale dans cette lutte.

« L'égalité entre homme et femmes pour nous est quelque chose de sacré et c'est pour cela que même dans les élections on a réussi à imposer l'égalités dans les candidatures», a proclamé Taïeb Baccouche.

La Tunisie compte aussi promouvoir l'égalité des genres en appuyant leur scolarisation et appuyant leur participation dans la vie publique et politique.

(Interview : Taïeb Baccouche, Ministre des affaires étrangères; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...