ODD 2030: la Suisse mettra son expérience en démocratie participative au service de la mise en œuvre du nouvel agenda

Écouter /

 

  L'agenda de développement durable à l'horizon 2030 est un agenda très ambitieux dont on a besoin, s'est félicité ce vendredi la Présidente de la Confédération suisse, Simonette Sommaruga, dans une interview à la Radio des Nations Unies suite à l'issue de son intervention devant l'Assemblée générale.

Vendredi,193 États ont adopté à l'unanimité un nouvel agenda de développement durable qui s’articule autour de 17 objectifs et 169 cibles, et se veut être « une charte pour l’humanité et pour la planète au XXIe siècle ».

Pour la Suisse, il était très important d'avoir un agenda qui implique tous les pays du monde et pas uniquement les pays de l'hémisphère sud.

Même si la Suisse se sent responsable d'apporter un appui aux pays en développement qui en ont besoin, sur le plan national elle compte se concentrer sur les questions de l'environnement et sur l'égalité des sexes.

« Depuis plus de 30 ans nous cherchons une égalité salariale dans notre pays qui est d'ailleurs inscrite dans notre constitution » a précisé la Présidente.

La Suisse compte également faire profiter la communauté internationale de son expérience en matière de démocratie directe pour faire de la mise œuvre du nouvel agenda de développement un processus participatif.

Lors de son intervention la Suisse s'était félicité que le Le Programme de développement durable à l'horizon 2030 est un programme du peuple, par le peuple et pour le peuple.

 

 

(Interview: Simonetta Sommaruga, Présidente de la Confédération suisse; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...