L’ONU remet une bourse d’un million de dollars pour soutenir l’énergie durable

Écouter /

(Image :http://wecaresolar.org/)

A l’occasion de la remise d’une bourse des Nations Unies destinée à soutenir des initiatives innovantes en matière d’énergie durable, le Secrétaire général de l’Organisation, Ban Ki-moon, a rappelé lundi l’importance de l’accès universel à une énergie abordable, fiable, durable et moderne pour la réalisation du développement durable.

« L’énergie est une priorité pour l’ONU. Elle est le vase communiquant entre la croissance économique, l’équité sociale, un climat stable et un environnement sain », a déclaré M. Ban lors de la cérémonie de remise de la bourse ‘Alimenter le futur que nous voulons’ (‘Powering the Future We Want’), au siège des Nations Unies à New York.

Créée par le Département des affaires économiques et sociales de l’ONU, en collaboration avec l’ONG basée à Hong Kong, Comité chinois du fonds de l’énergie (CEFC), cette bourse d’un montant de 1 million de dollars récompense un individu ou une institution dont les activités et pratiques innovantes contribuent à la promotion de l’énergie durable.

Le Secrétaire général a précisé que plus d’un tiers de l’humanité utilise toujours le bois, le charbon de bois, les déchets d’animaux ou les résidus de récoltes comme principaux combustibles pour cuire la nourriture et se chauffer, ajoutant qu’environ 4 millions de personnes meurent chaque année des effets de la pollution de l’air intérieur.

« Nous devons moderniser les services énergétiques et les rendre accessibles à tous. Mais nous devons le faire de façon durable, afin que nous puissions réduire les émissions de gaz à effet de serre qui sont à l’origine du changement climatique », a affirmé le Secrétaire général, rappelant qu’il avait créé pour cette raison l’initiative ‘Energie durable pour tous’ en 2011.

Evoquant le futur programme de développement durable qui sera adopté par les dirigeants mondiaux à New York à la fin du mois, M. Ban a mentionné trois objectifs qui, selon lui, doivent être atteints d’ici 2030 dans le domaine énergétique qui : l’accès universel à des services énergétiques modernes ; doubler l’efficacité énergétique ; et doubler la part des énergies renouvelables dans le la consommation mondiale d’énergie.

L’identité du lauréat de cette bourse a été dévoilée durant la cérémonie, parmi une liste de 10 finalistes sélectionnés par le Département des affaires économiques et sociales : l’ONG de développement We Care Solar, qui développe un système électrique pour améliorer la santé maternelle dans les régions manquant d’un accès fiable à l’électricité.

Dans son discours d’acceptation, la fondatrice de 'We Care Solar' Laura E. Stachel, a raconté son profond désarroi quand elle a appris de  la situation des hôpitaux et des cliniques au nord du Nigéria : « aux Etats-Unis, la naissance d'un enfant est un évènement joyeux. Mais dans de nombreux pays le manque d’un accès fiable à l'électricité contribue nettement aux nombreux décès pendant l'accouchement. »

Outre M. Ban, la cérémonie avait lieu en présence du Président de l’Assemblée générale de l’ONU, Sam Kutesa, du Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires économiques et sociales, Wu Hongbo, et du Secrétaire général du CEFC, Dr. Patrick Ho.

(Extrait sonore :  Laura E. Stachel, Fondatrice de “We Care Solar”)

 150914-laureate-energie

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...