L'ONU inquiète de l'intensification de la crise dans le bassin du Lac Tchad

Écouter /

Toby Lanzer, Sous-Secrétaire général des Nations Unies et le Coordonnateur humanitaire régional pour le Sahel. Photo Unifeed.

Malgré l'intensification de la crise humanitaire et sécuritaire dans le bassin du lac Tchad, elle reste toujours largement négligée. 2,5 millions de personnes ont été déplacées par la violence liée à Boko Haram dans cette zone. De nombreuses familles déplacées ont été forcées de se reloger à plusieurs reprises. Nombre d'entre elles ont parcouru des centaines de kilomètres – du Nigeria au Cameroun, au Tchad et au Niger – dans les conditions les plus épouvantables. Pour évoquer la situation actuelle sur le terrain, une réunion sur la zone du bassin du Lac Tchad, au siège des Nations Unies s'est tenue vendredi. Parmi les participants figurait Toby Lanzer, Sous-Secrétaire général des Nations Unies et le Coordonnateur humanitaire régional pour le Sahel. Pour lui l'évènement visait a attirer l'attention de la communauté internationale, au moment ou la majorité des États membres des Nations Unies sont présents pour le sommet des Objectifs de Développement ainsi que pour la 70ème assemblée générale.

(Propos de Toby Lanzer, Sous-Secrétaire général des Nations Unies et le Coordonnateur humanitaire régional pour le Sahel, recueillis par Tsigué Shiferaw)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...