Libye : l’envoyé de l’ONU ne perd pas espoir malgré un manque de confiance entre les parties pour arriver à un accord

Écouter /

Bernardino Leon (Photo: UNSMIL)

Le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour la Libye a estimé mercredi que le manque de confiance entre les parties libyennes participant aux pourparlers de paix faisait obstacle à la signature d’un accord.

Bernardino Leon s’est exprimé lors d’une conférence de presse à Skhirat, au Maroc, où se déroulent de nouveaux pourparlers inter-libyens, sous l’égide de l’ONU.

« Il y a un manque de confiance entre les parties, ce qui explique en partie ce qui se passe dans les discussions. Cela signifie des difficultés à arriver à un accord final. Cela veut dire aussi des difficultés à être plus souple », a dit l’envoyé de l’ONU. « Les parties doivent encore surmonter cette situation. Elles doivent se comprendre mutuellement ».

 

Selon le Représentant le débat actuel témoigne de l’intérêt des parties d’obtenir le meilleur accord possible et reflète la diversité des points de vue en Libye.

 

« Et cela est un débat où les gens échangent des mots. Donc, de ce point de vue, nous voyons un débat positif. Ce ne sont pas des tirs. Chacun exprime son points de vue » a declare Bernardino Leon..

« Je pense que plus nous approchons d’un possible accord final plus nous observerons des positions dures. Cela ne veut pas dire que nous n’arriverons pas à un accord », a encore dit Bernardino Leon.

Cela fait plusieurs mois que la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) a lancé un processus de dialogue politique inter-libyen dans l’espoir de trouver une solution pacifique au conflit.

« Il y a beaucoup de gens qui souffrent en Libye et ces gens espèrent vraiment qu’on trouve une solution. La communauté internationale attend également que les Libyens résolvent leurs différends, car il y a le terrorisme, les mafias de la migration, il y a beaucoup de problèmes qui affectent la Libye, mais aussi la communauté internationale », a souligné le Représentant spécial de l’ONU.

Il a souhaité que les pourparlers aboutissent bientôt avec la perspective de signer un accord avant le 20 septembre.

(Extrait sonore : Bernardino Leon, Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour la Libye)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...