Libéria : le pays a franchi une nouvelle étape, affirme Hervé Ladsous

Écouter /

 

Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, lors d’une réunion du Conseil de sécurité. Photo: ONU/Paulo Filgueiras

Le Conseil de sécurité a examiné ce matin la situation au Libéria, tout juste une semaine après que le pays ait été de nouveau déclaré libre d'Ebola. Devant les Quinze, le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix a affirmé qu'alors qu'il y a tout juste un an la situation dans le pays était très préoccupante, le Libéria avait à présent franchi « une nouvelle étape ».

Hervé Ladsous s'est notamment félicité des progrès réalisés en matière de réforme politique et d'amélioration de la situation sécuritaire. Il a d'ailleurs vu dans la décision de fixer au 30 juin 2016 la date du retrait de la Mission de l'ONU au Libéria une « remarquable expression » de la confiance des Quinze en la capacité du pays à s'orienter vers l'édification d'une nation entièrement viable et indépendante.

Hervé Ladsous a souligné que c'est entre les mains du peuple et du Gouvernement que repose la tâche important de poursuivre d'édification du pays, de la nation, appelant de ses vœux une nation « unifiée et réconciliée », avec un Gouvernement qui répond de ses actes, qui doit s'engager à répondre au problème de la corruption en son sein.

Le Secrétaire général adjoint a aussi estimé que tous les citoyens du pays doivent partager les bénéfices des abondantes ressources naturelles du Libéria, « une nation qui doit pleinement assumer son propre destin », et dont les institutions et le gouvernement doivent se montrer capable de fournir les garanties de base – sécurité, protection et services pour tous les citoyens.

(Extrait sonore : Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix)

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...