Les États-Unis vont élargir pour la première fois en 20 ans leur appui aux opérations de maintien de la paix – Barack Obama

Écouter /

Cérémonie de bienvenue pour le premier détachement du bataillon chinois d'infanterie de maintien de la paix à arriver au Soudan du Sud. Photo : ONU/JC McIlwaine

Le Président américain, Barack Obama, a annoncé lundi qu'il avait émis, lundi, une nouvelle directive présidentielle, la première depuis 20 ans, destinée à élargir l'appui accordé pas son pays aux opérations de maintien de la paix de l'ONU.

Barack Obama intervenait dans le cadre d'un Sommet consacré au renforcement des opérations de maintien de la paix de l'ONU, organisé en marge des travaux de l'Assemblée générale, qu'il co-présidait aux côtés du Secrétaire général, Ban Ki-moon.

Dans ses remarques, Barack Obama a reconnu que les opérations de maintien de la paix ne permettent pas d'apporter une solution à tous les problèmes, mais qu'elles demeurent néanmoins un des outils les plus importants dont dispose la communauté internationale pour résoudre les conflits armés.

Le Président des États-Unis a aussi expliqué avoir convoqué ce sommet car les opérations de maintien de la paix font face à des pressions sans précédents. Outre d'anciens défis, liés notamment au fait qu'’il y a un nombre trop limité de pays contributeurs de troupes, Barack Obama a indiqué que de nouveaux défis avait vu le jour à commencer par une augmentation du nombre de conflits armés, une hausse de l'instabilité alimentée par le terrorisme et l'extrémisme violent et, enfin, l'afflux croissant de réfugiés.

Barack Obama a appelé à moderniser les opérations de maintien de la paix, mais aussi à renforcer l'appui à l'ensemble des outils diplomatiques dont dispose l'ONU, notamment la médiation et les missions politiques spéciales, afin de prévenir l'irruption de conflits.

Le Président des États-Unis a aussi appelé à améliorer la protection des civils, tout en dénonçant vivement les abus commis par certains Casques bleus. De tels actes, a-t-il fustigé, sont un affront à la décence humaine, et ont un effet corrosif sur la confiance accordée au maintien de la paix.

De son côté, Ban Ki-moon a encouragé les États Membres à participer à la création d'une force de réserve en promettant des troupes pour le nouveau Système de préparation des capacités de maintien de la paix.

Il a lui aussi appelé l'ensemble des pays contributeurs de troupes et de policiers à agir rapidement et de façon décisive pour punir les auteurs d'abus sexuels commis dans le cadre des opérations de maintien de la paix de l'ONU.

Les Nations Unies déploient actuellement plus de 125.000 militaires, policiers et employés civils en provenance de plus de 120 pays dans le cadre des missions de maintien de la paix.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...