L’État de Palestine et le Saint-Siège autorisés à hisser leurs drapeaux à l’ONU

Écouter /

L'État de Palestine, devenu État non membre observateur auprès des Nations Unies le 29 novembre 2012, et le Saint-Siège, qui bénéficie d'un statut identique, ont, cet après-midi, obtenu l'autorisation par l'Assemblée générale de hisser leurs drapeaux au Siège et dans les bureaux de l'Organisation.

Aux termes de cette résolution1 de l'Assemblée générale, adoptée par 119 voix pour, 8 contre (Australie, Canada, États-Unis, Israël, Îles Marshall, Îles fédérées de Micronésie, Palaos et Tuvalu) et 45 abstentions, le Secrétaire général de l'ONU devra donc prendre les mesures nécessaires à son application dans les 20 jours et lors de la soixante-dixième session de l'Assemblée générale.

L'Assemblée générale a également adopté quatre autres résolutions, dont une sur la célébration du soixante-dixième anniversaire de la création de l'ONU, deux sur la coopération de l'ONU avec l'Organisation de la coopération islamique et le Forum des îles du Pacifique, et une, au terme d'un vote, qui fixe des principes de règlement de la dette souveraine.

Son adoption a été saluée par des applaudissements nourris. Le fait que cette décision bouleverse une pratique bien établie et qu'elle ait été proposée par la Palestine a, en même temps, suscité de nombreuses explications de vote.

Si beaucoup se sont félicités de ce nouveau droit pour la Palestine, y voyant la suite logique de son admission en tant qu'État non membre, la délégation d'Israël a jugé « malhonnête » et « manipulatrice » cette façon de procéder. Pour les États-Unis, hisser un drapeau palestinien au Siège des Nations Unies ne favorisera par les négociations indispensables à la résolution de ce conflit et ne doit pas être perçu comme une alternative aux négociations.

D'autres, dont des États européens, ont expliqué leur abstention du fait du bouleversement de la pratique établie à l'ONU jusqu'à présent de ne hisser que les couleurs des États Membres à part entière.

Nous avons tendu notre micro au Directeur du Departement des traités internationaux au Ministère des affaires étrangères de Palestine, à l’issue de la réunion.

(Interview: Majed Bamya, Directeur du Departement des traités internationaux au Ministère des affaires étrangères de Palestine; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...