La Syrie, un des endroits les plus dangereux au monde pour un enfant, affirme le Chef de l'humanitaire

Écouter /

Deux enfants réfugiés syriens dorment à même le sol près de Gevgelija, en ex-République yougoslave de Macédoine. Photo: © UNICEF/NYHQ2015-2167/Georgiev

Alors que la crise en Syrie a provoqué l'un des plus important exode de réfugiés depuis la fin de la Deuxième guerre mondiale, le conflit a aussi fait du pays l'un des endroits les plus dangereux au monde pour un enfant. C'est ce qu'a affirmé, ce matin, devant le Conseil de sécurité, le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence.

Stephen O´Brien a indiqué qu'à l'heure actuelle 5. 6 millions d'enfants syriens ont besoin d'une aide immédiate. Un enfant sur trois n'est pas scolarisé, presque 500 000 enfants risquent de ne bientôt plus l'être, et des enfants sont tués, torturés et sujet à des violences sexuelles commises par toutes les parties au conflit.

L'ONU et ses partenaires humanitaires se mobilisent et ont pu venir en aide à plus de 4 millions de personnes le mois dernier. Mais les combats les empêchent d'atteindre les personnes dans les zones les plus reculées, dont plus d'un million de personnes dans le gouvernorat de Damas-campagne, et il manque encore $738 million dollars pour financer les opérations humanitaires jusqu'à la fin de l'année.

« Les mots commencent à faillir pour décrire le mépris éhonté pour la vie humaine et la dignité qui caractérise cette crise. » s'est indigné Stephen O'Brien qui a appelé les membres du Conseil de sécurité à mettre de côté leurs différends et à œuvrer de concert pour mettre enfin un terme au « cauchemar » que vit le peuple syrien.

(Extrait sonore : Stephen O´Brien, le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence)

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...