Jérusalem : le Conseil de sécurité appelle à un retour au calme sur l’esplanade des Mosquées

Écouter /

 

Une rue animée de Jérusalem-Est. Photo IRIN/Shabtai Gold

Les membres du Conseil de sécurité de l’ONU se sont déclarés gravement préoccupés par l’escalade des tensions ces derniers jours dans la Vieille ville de Jérusalem, y compris les récents affrontements à l’intérieur et autour de l’esplanade des Mosquées.

Dans un communiqué de presse rendu public jeudi soir au siège de l’ONU, à New York, le Conseil a appelé les parties à faire preuve de retenue, à s’abstenir de tout acte ou discours de nature provocatrice et à défendre le statu quo historique dans les lieux saints, y compris sur l’esplanade des Mosquées (officiellement appelée le mont du Temple par les Juifs et Haram Al-Sharif par les Musulmans).

Selon la presse, des heurts ont opposé cette semaine et le weekend dernier des Palestiniens et policiers israéliens sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem. Les violences se sont propagées aux ruelles de la Vieille ville.

Le Conseil a exhorté toutes les parties à travailler de concert dans une atmosphère constructive afin de réduire les tensions et décourager la violence sur les lieux saints de Jérusalem.

Les membres du Conseil ont aussi souligné l’importance du rôle de la Jordanie, dont le souverain est le garant des lieux saints musulmans à Jérusalem, comme l’indique le traité de paix de 1994 entre ce pays et Israël. Les 15 membres ont par conséquent plaidé en faveur d’une plus grande coopération entre les deux Etats.

Les membres du Conseil de sécurité ont souligné que les fidèles musulmans doivent être en mesure de pratiquer leur religion à Haram Al-Sharif en paix, à l’abri des violences, des menaces et des provocations. Le Conseil a également indiqué que les visiteurs et les fidèles doivent respecter le caractère sacré de la région et le statu quo historique dans les lieux saints.

Les membres du Conseil de sécurité ont enfin appelé à la cessation immédiate de la violence sur l’esplanade des Mosquées, afin notamment de favoriser les perspectives de paix entre Israéliens et Palestiniens au Moyen-Orient.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...