Europe : le HCR regrette les désaccords sur la répartition des réfugiés

Écouter /

Des réfugiés dans un centre d’enregistrement en Hongrie (photo: UNHCR_M.Henley).

Au moins 22 migrants, dont quatre enfants, sont morts ce mardi matin au large des côtes du sud-ouest de la Turquie dans le naufrage de leur embarcation. Selon l’Organisation internationale des migrations, leur bateau tentait de rallier l’île grecque de Kos. Depuis plusieurs mois, des milliers de réfugiés tentent de traverser dans des conditions périlleuses la mer Egée pour rejoindre les îles grecques, portes d’entrée de l’Union européenne. Ces derniers développements tragiques interviennent alors que les pays européens ont du mal à s'accorder sur la répartition des réfugiés.

 

Le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) juge la dernière décision de l'Union européenne sur le dossier des réfugiés de première étape mais que beaucoup reste à faire. Les 28 Etats membres de l'UE sont en effet tombés d'accord sur l’accueil de quelque 40.000 réfugiés. Mais hier à Bruxelles, ils n'ont pas réussi à s'entendre sur un mécanisme de répartition solidaire de 120.000 réfugiés se trouvant actuellement en Italie, en Grèce et en Hongrie. Une profonde déception pour le HCR alors que l’Organisation internationale des migrations (OIM) regrette aussi de son côté ce qu'elle considère comme les effets de l’indécision des Européens.

Dans ces conditions, l'OIM et le HCR réitèrent leur appel aux Européens afin d'adopter un accord de partage des responsabilités.

Sur un autre plan, les deux organisations basées à Genève redoutent également les « effets très dommageables » de la décision prise par plusieurs gouvernements de mettre en place des contrôles aux frontières. A cet égard, le porte-parole du HCR a déconseillé le renvoi de réfugiés vers la Serbie ou la Macédoine.  Lors d'un point de presse ce mardi à Genève, Melissa Fleming a indiqué que des pays des Balkans manquent des capacités nécessaires pour prendre en charge et examiner les demandes d’asile des réfugiés.

Selon l'OIM, plus de 464.000 personnes ont traversé la Méditerranée depuis le début de l'année.

Alpha Diallo, Genève, pour la Radio des Nations Unies

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...