Europe : Ban Ki-moon s’inquiète de la détérioration de la crise des réfugiés

Écouter /

Un enfant dans un train près de Gevgelija, dans l'ex-République yougoslave de Macédoine, à la frontière avec la Serbie, alors que des réfugiés et migrants arrivent en masse en Europe. Photo: UNICEF/UNI195775/Tidey

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, s’est dit lundi extrêmement préoccupé par la détérioration de la situation des réfugiés et migrants arrivant en Europe.

Dans un communiqué de presse rendu public par son porte-parole, M. Ban a rappelé que la plupart des réfugiés qui arrivent actuellement en Europe fuient les persécutions, les conflits et les violations des droits de l’homme dans leurs pays d’origine.

Selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), plus de 442.000 réfugiés et migrants ont atteint les côtes européennes par la mer Méditerranée depuis janvier 2015, dont plus de 2.900 sont morts durant la traversée. La Grèce est l’Italie sont les deux principaux pays d’arrivée de ces réfugiés venus pour la plupart de Syrie, d’Iraq, d’Afghanistan et d’Erythrée.

Le Secrétaire général a appelé tous les Etats européens à veiller à ce qu’ils respectent leurs obligations internationales envers les réfugiés, y compris le droit de demander l’asile et l’interdiction du refoulement.

« Toutes les personnes doivent être reçues avec dignité et leurs droits doivent être respectés », a-t-il insisté, pointant du doigt la fermeture récente de leurs frontières par certains pays européens, mais aussi le manque de structures d’accueil adéquates et la détention des migrants et demandeurs d’asile en situation irrégulière.

Alors qu’une nouvelle réunion du Conseil européen des ministres de l’Intérieur doit avoir lieu mardi à Bruxelles et qu’un sommet spécial de l’Union européenne est prévu mercredi sur la question, le Secrétaire général a également appelé tous les dirigeants de l’UE à faire preuve « de leadership et de compassion », en mettant en œuvre « une approche commune, conforme à leurs obligations internationales et à l’esprit de la Charte des Nations Unies ».

Le Secrétaire général a dit attendre avec impatience de recevoir les dirigeants européens lors de la 70ème Assemblée générale des Nations Unies à New York. Il a en outre invité les États membres de l’Organisation à prendre part à une réunion spéciale, le 30 septembre, pour discuter des défis de la crise mondiale des réfugiés.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...